GRC LITES : CYRIL D’UN OEIL …

Le chemin qui peut mener Cyril à la conquête des deux titres visés, n’est pas une sinécure et le week-end qui vient de s’achever démontre, si il en était besoin, que rien ne peut l’arrêter dans sa quête.

Tout avait pour bien mal commencé. Vendredi Cyril se réveille avec un demi-paralysie faciale. Direction les « urgences », là il ne rencontrera pas le Dr Roos, mais son remplaçant diagnostique une « Paralysie de Bell » (j’invite les curieux à cliquer sur le lien, et franchement ça donne pas envie…).

Round 8 samedi 12 août :

Lors d’un échange samedi matin Cyril se veut rassurant  » Ça va aller, je suis en forme, mais je roule que d’un œil, l’autre me brule car il pleure non stop… » Quand je vous dit que rien ne peut l’arrêter…

C’est donc tel un pirate, qui va après avoir dominer le essais libres et les qualifs, remporter le manche 1 sous la pluie en pneus slick en améliorant par quatre fois le meilleur temps au tour.

Puis il gagne la manche 2 sur une piste détrempée.  » En demi-finale, c’était chaud j’avais Conner Martell (le second du championnat) toute la course derrière moi, jusqu’a ce qu’il fasse une faute dans l’avant dernier tour ». Mais cette demi-finale ne resta pas à l’actif de Cyril « J’ai été pénalisé d’une place pour avoir poussé Martell au départ… je suis classé 2 et m’élancerai donc 3 en finale… C’est n’importe quoi » lâche t’il un peu dépité.

Considérant la situation et pensant que partir dans le peloton avec la vision réduite n’est pas des plus confortable,  je tempère et lui rappelle son avance (énorme) au championnat. Il répond laconique « C’est pas perdu, je vais donner le meilleur de moi même ». Il prendra rapidement la tête, malgré son handicap, résistera une nouvelle fois à la pression de Conner qui au 8ème des 10 tours que compte la finale lèvera le pied pour assurer sa place de second laissant ainsi Cyril s’envoler vers la victoire.

Round 9 dimanche 1er août :

On prend les mêmes et on recommence pour le même programme. À la question comment ça va? Cyril nous répond « un peu mieux, aujourd’hui, je vais pouvoir enlever mon pansement avant chaque course… » 6ème des essais libres, Cyril signe le 5ème temps en qualification. Cela ne l’empêchera pas de gagner la manche 1 « Je les ai tous doublé au premier et deuxième virage… ». Ensuite il s’imposera avec un peu plus de 4 secondes d’avance dans la manche 2 et 3 en demi-finale.  En finale, il sera trahi par sa machine « À trois tours de l’arrivée, alors que j’occupais la seconde place, mon auto a eu les symptômes de la panne d’essence, et au dernier virage je me retrouve au ralenti jusqu’a la ligne d’arrivée ». Il termine 6ème. Vérification faite le réservoir était bien rempli, la panne était plutôt du côté du système d’alimentation en carburant…

Au terme de ce week-end peu ordinaire Cyril compte toujours une avance très confortable. À trois course du terme de ce championnat Nord Américain, il totalise +68pts sur le second Conner Martell et +103 sur le troisième.

Prochain rendez-vous aux US, les 9 & 10 septembre à Seattle pour un double programme. D’ici là Cyril à rendez-vous en RX2 pour son épreuve nationale à LOHÉAC les 2 & 3 septembre…

3 commentaires

  1. Quel courage! Courir et gagner avec ça, c’est énorme !
    Bon retablissement.
    Avec toute mon admiration.
    Amicalement.
    FD

  2. Rien ne te sera épargné , sans doute pour valider que tu es un compétiteur hors norme, doublé d’un pilote qui est capable de conduire d’un œil comme pour donner un peu plus de chances à tes adversaires. Bravo pour ces superbes résultats . On continue à te suivre avec beaucoup de passion. Forza .J

  3. Tu est un battant cyssou ca va le faire soigne toi bien on est avec toi

Les commentaires sont fermés.