RX2 ON ICE : CYRIL TROISIEME POUR UNE PREMIERE

Faire rouler Cyril sur la glace était, depuis un moment, le souhait d’Andreas Erikson le boss du team Olsberg MSE. L’idée étant de faire progresser la technique de son poulain dans le domaine de la glisse et le préparer ainsi au mieux pour l’avenir. Le RX2 ON ICE était donc l’occasion révée de mettre Cyril à l’épreuve.

Au terme, de la première épreuve, d’où Cyril sort troisième on peut considérer qu’il a réussi sont examen de passage.

«Ce fut une journée très cool», a reconnu le double vainqueur de la RX2 International «je suis vraiment heureux de terminer troisième pour ma première course sur glace. C’est une excellente école. J’ai beaucoup appris sur la piste et auprès de mes coéquipiers scandinaves »

Retour sur l’épreuve :

Manche 1 :
Après un warm-up bien négocé, Cyril remporte la manche 1. «J’ai pris un excellent envol. il y a très peu de grip et il faut partir avec des tours moteur très très bas et gérer avec l’embrayage. Au final j’étais habitué à cela car c’était comme cela qu’il fallait faire en GRC. Ensuite j’ai contrôlé la course.»

Manche 2 :
Après un bon départ Cyril commet une petite erreur dans le premier tour alors qu’il était en tête. Dans le second , Andréas Erickson, lui fait prendre le joker car comme il aime à le répeter «c’est quand Cyril est en difficulté qu’il progresse le mieux ». En effet se retrouvant au cœur du peloton il se trouve à un poste d’observation idéal «C’était une bonne stratégie, j’ai beaucoup appris en suivant mes adversaires. J’ameliore mon meilleur chrono de 6 dixièmes. Dans le dernier tour Kevin Erickson sort du joker juste devant moi et dois me contenter de la place de second .

Manche 3 :
Cyril ne trouve pas le bon grip au départ de cette manche. «Je suis alors gêné et bloqué en troisième position. Quand Andréas me dit de prendre le joker je ne vois abolument rien, c’était un écran blanc et je viens me poser dans un mur de neige et y reste bloqué… Je suis toutefois qualifié pour les demi-finales, l’essentiel est sauvé.»

Demi-finale :
Positionné second sur la grille, Cyril pointe à l’abord du premier virage avec une demi-auto d’avance. Mais la lutte est rude et il doit se contenter de la seconde position. «Ensuite le leader très à l’aise dans l’exercice de la glisse impose un rythme très élevé. J’ai du mal à suivre. Mon objectif est dans cette course de finir deuxième pour passer en finale, je gère au mieux la situation et préserve ma position jusqu’au damier.»

Finale :
« Quatrième sur la grille de départ, au feu vert je relâche trop vite l’embrayage, je patine et me retrouve sixième. Je prends immédiatement le joker derrière Sondre EJVEN. Pendant ce temps en piste deux pilotes s’accrochent et du coup me voilà quatrième. C’était la bonne stratégie d’une part car j’évite l’accrochage et d’autre part le suédois étant un habitué de la glace, il m’entraine dans un excellent rythme. La visibilté afreuse complique mes affaires. Je perds un peu de terrain . Je ne baisse pas les bras et trouve la motivation pour refaire petit à petit mon retard sur Sondre. Je sais que le second n’a pas encore pris son joker et je donne le maximum. Cet effort ne sera pas vain. Il me permet d’arracher la dernière place restante sur le podium celle du troisième, et les félicitations Andreas Erickson, habituellement avare d’éloge »

Fort de cette expérience, Cyril n’a qu’une hate, se retrouver en piste pour la seconde manche du RX2 on ICE samedi prochain toujours en suède à Höljes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

1 commentaire

  1. Un champion reste un champion quelque soit la catégorie, donc félicitations mon petit ça c’est du bon. Bonne continuation. Jack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *