GRC LITES : CYRIL FINIT SUR LE TOIT À LOUISEVILLE …

« Je suis déçu que le week-end finisse comme ça. J’ai joué l’attaque jusqu’au bout et ça me coûte cher… » résume Cyril au lendemain de son tonneau dans l’avant dernier tour de la finale. C’est toujours facile de faire ce constat à postériori, mais quand on est un compétiteur comme Cyril, on ne peut se contenter de la seconde place, quand la victoire semble à portée.

 

 

Retour sur le week-end à Louiseville

Arrivé aux USA jeudi, Cyril prend la piste samedi. Il se voit confronté en essais libres au même problème de capteur de pression d’huile qu’en Belgique. « Du coup, j’effectue seulement 13 tours d’essais, là ou mes concurrents en réalisent plus de vingt ». Le problème est rapidement résolu et dès les premiers tours de la séance d’essais qualificatifs Cyril s’installe en pole. « Dès lors je reste en stand-by pour économiser mes pneumatiques. Je m’élance dans les dernières minutes de la séance, où je suis devancé. L’essentiel est préservé, je partirai dans la course C, celle des plus rapides. »

 

Lors de la première manche Cyril s’impose :  » Le départ a été un peu bousculé. Je fais la course en seconde position et sors du joker en tête.  J’étais vraiment content et satisfait de finir la journée sur cette victoire. Je marque mon terrain et montre qu’il va falloir compter avec moi… »

Dans la manche 2, Cyril s’élance en tête mais se loupe au premier freinage. Il est 2, finit par s’imposer,  mais écope d’une pénalité d’une seconde pour contact un peu trop viril. « La piste est super courte et très rapide (env. 32 secondes au tour ndlr) alors c’était sport. La sentence est dure, mais c’est également un garde fou … » juge Cyril réaliste.

Au cumul des manches Cyril est devant, ce qui lui vaut de partir en pole de sa demi-finale. « Là j’ai manqué mon envol, et suis sorti deuxième. Je suis un peu gêné au moment de prendre mon joker, et sur la fin de course, je reviens fort sur le leader. On passe la ligne d’arrivée portière contre portière et je m’incline pour 19 millièmes. »

Arrive la finale. « Je suis en troisième position à l’extérieur sur la première ligne. Je fais un bon départ et sors deux. Un nouvelle fois, je suis un peu gêné à l’entrée et je perds un peu de temps dans le  joker. Du coup je ressors deux, derrière Christian Brooks. Il prend le joker (qui contrairement au WorldRX est un raccourci) et accroit son avance. »
À ce moment de la course, Cyril a près de deux secondes de retard.  Il reste 6 ou 7 tours, il aligne meilleur tour sur meilleur tour. À l’entame du 9ème des 10 tours que compte la finale, l’écart n’est plus que de 3 dixièmes … « et là, je coupe un peu trop une corde, touche à peine la pile de pneus qui marque l’intérieur du virage et je me retrouve sur le toit, ensuite la course est arrêtée au drapeau rouge. »

Cyril est classé 9ème et perd de gros points, mais le championnat est encore long, « Nous sommes seulement à la seconde course sur les neufs à courir. Le prochain meeting dans quinze jours sera double et me donnera l’occasion de rattraper mon retard deux fois plus vite… » conclut Cyril qui reste en toute circonstance optimiste.

D’ici là, il va revenir sur le vieux continent, puis traverser la Manche pour disputer le week-end prochain la deuxième manche du RX2 à Lidden Hill…

Résultats complet Louiseville

GRC Lites championship

LAISSER UN COMMENTAIRE