FRED : À LA POURSUITE DE SON EVEREST

Le team COFELY – Ville de Bandol a pris ses quartiers sur le circuit du Mans. Le kart Exceed numéro 83 est déjà l’objet de tous les soins, et l’équipe se rassemble progressivement autour de Fred Julien, dans une ambiance à la fois décontractée et de veille de bataille.

FRED : à la poursuite de son Everest

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Fred n’est pas né dans un kart.

2007, première 24H et première parade des pilotes...
2007, premières 24H et première parade des pilotes, un bon souvenir...

C’est à l’occasion d’une invitation, en septembre 1992, qu’il a participé à sa première animation loisir. Et, à la faveur d’une grille inversée en finale, a remporté pour le coup sa première victoire. Ensuite, un engrenage « classique » avec la constitution du team Pilotes et la participation à plusieurs saisons d’Open Kart puis de Kart Open. Et quelques souvenirs marquants au passage :
« Nous avons roulé dans les premières 24 Heures organisées en 1994 sur le circuit Paul Ricard, gagné les Kart Open 1998 et 1999, et surtout les 24 Heures de Lyon en 1999 et 2000. Au total, le team Pilotes a participé à douze de courses de 24 Heures Loisirs. Pratiquement toujours sur le podium, on s’est trouvé à saturation en ce qui concernait les courses loisir.

Alors, en 2002, nous avons décidé de viser plus haut et on a pr!s nos licences. Nous avons a entamé un cycle de déplacements importants, car l’endurance n’est pas vraiment dans la culture méditerranéenne. Aujourd’hui, nous en sommes à notre troisième saison complète en championnat de France d’endurance et nous progressons chaque année ».
Pilote, Fred est tout autant un organisateur créatif. Il a géré une école de planche à voile à Bendor jusqu’en 2000. Et il préside aux destinées du Karting Test Track au Castellet depuis 2003. Après avoir créé le challenge Sud Endurance, il se consacre avec beaucoup de  bonheur à la bonne marche du team Pilotes :
« Ca me passionne de mettre en place chaque élément du puzzle. Je suis pilote et manager, mais au Mans j’aurai l’esprit libre car tout a été préparé à l’avance.
Au fur et à mesure, nos ambitions se sont élevées. Chacun court après son Everest, et les 24 Heures du Mans, c’est l’Everest de l’endurance. Nous découvrons une dimension nouvelle à chaque palier franchi, et c’est ça qui nous fait avancer ».

À suivre ce jeudi : les premiers essais libres

5 commentaires

  1. Je vous souhaite une bonne course pour cette année, j’espère que tout va bien se passer! Il faut finir la course cette année avec deux moteurs!!!

    Bon courage à vous tous!

    Florent

  2. vivement la photo avec 2009 !!! Vos combinaisons sont tellement belles !!! Bonne chance à vous tous ! Biz

  3. Bon,l’heure H approche.
    J’espère que tout le staff est au top, que les lapins sont bien rodés, que les mécanos se sont fait greffer des outils à chaque bras, que Georges est prêt pour les gamelles et surtout que les pilotes se sont fait pousser des dents longues comme ça..
    A bientôt.
    Daniel

  4. 27 c’est moins bien qu’au essais libre, mais 1.5s ce n’est pas insurmontable d’autant que les pilotes Cofely vont rouler dans des temps homogènes.
    A demain et passez une bonne nuit.
    Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *