GT TOUR : JEAN-PHILIPPE AU MANS CONTRE LES ELEMENTS

Après un début de saison prometteur sur le circuit de Lédenon, Jean-Philippe Belloc et ses équipiers Christophe Bourret et Pascal Gibon sur la Ferrari 458 GT3 n°10 de l’écurie AKKA-ASP de Jérôme Policand avaient rendez-vous sur le circuit Bugatti du Mans pour la deuxième manche du GT Tour (1/2/3 mai).
Une épreuve se disputant exceptionnellement sur un format de trois séances de qualification et trois courses d’une heure chacune avec changements de pilote et dans des conditions météorologiques et de pilotage particulièrement compliquées.

LE MANS ©PATRICK HECQ
« La météo a été terrible vendredi, samedi et dimanche matin avec beaucoup d’eau » soulignait Jean-Philippe Belloc. « La pluie a fini par cesser dimanche vers 14 heures, ce qui a permis de disputer la dernière course sur une piste sèche. Nous étions arrivés au Mans avec l’envie de poursuivre notre apprentissage de ce type de compétition nouveau pour nous. Malheureusement, nous avons rapidement pris conscience qu’en raison des mauvaises conditions météorologiques, nous n’aurions aucune référence en cas de course sur le sec, contrairement à la plupart des autres concurrents qui connaissent bien cette piste pour l’avoir pratiquée lors des saisons du GT Tour précédentes. Nous savions que cela allait constituer un handicap certain… »

Lors de la course 1 courue samedi après-midi, Pascal Gibon réalise un excellent départ de la 14ème position qui lui permet de gagner trois places. Christophe Bourret prend ensuite le relais. Mais, aveuglé par le mur d’eau dégagé par la voiture qui le précède, il roule sur une ligne blanche en tentant de se décaler et sort de la piste. C’est l’abandon, sans que Jean-Philippe n’ait pu prendre le volant…

Le lendemain, fraîchement réparée, la Ferrari n°10 se prépare pour la deuxième course. Christophe Bourret prend la piste, mais une crevaison vient compromettre le bon déroulement de son tour de formation. Le temps de repasser par les stands et de procéder au changement de roue, le pilote rejoint le peloton en 17ème et dernière position. Grâce à un superbe premier tour, la Ferrari n°10 pointe déjà au 13èmerang. Pascal Gibon permet quant lui à son équipe de remonter à la 11ème place. Enfin, Jean-Philippe hissera sa machine à la 9èmeposition finale. « Malgré les conditions difficiles et les aléas, nous avons remarquablement tiré notre épingle du jeu lors de la deuxième course en parvenant à remonter de la 17ème à la 9ème place » reconnaissait le Montalbanais.

« Enfin, pour la troisième et dernière course disputée sur piste sèche, cela représentait de nombreuses inconnues : les vitesses de passage en courbe, les points de freinage… J’effectue un super départ qui me propulse à la 6ème place. Mais, à ma grande surprise, des concurrents ont coupé la première chicane et se retrouvent devant moi. Pour cette manoeuvre, ils seront juste avertis mais pas pénalisés. Au prix d’une course âprement disputée, je termine finalement en 9ème position. Christophe maintiendra cette position et Pascal coupera la ligne d’arrivée à la 8ème place. De quoi être amplement satisfaits après tous les aléas de ce week-end manceau. Après une 10 ème place à Lédenon, notre équipage poursuit son apprentissage et sa progression dans la hiérarchie… »

Prochain rendez-vous les 6 et 7 juin à Spa-Francorchamps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *