GT TOUR : JEAN-PHILIPPE ET SES EQUIPIERS SIGNE LEUR MEILLEUR RESULTAT DE LA SAISON

Après une trêve d’un mois, Jean-Philippe Belloc et ses équipiers Christophe Bourret et Pascal Gibon sur la Ferrari 458 GT3 n°10 del’écurie AKKA-ASP de Jérôme Policand avaient rendez-vous sur le circuit du Val de Vienne (3-4-5 juillet) pour y disputer la quatrième manche du GT Tour.


 »Les qualifications se sont déroulées dans des conditions difficiles en raison des séquences d’averses qui ont perturbé les séances. Mais avec les températures caniculaires, la piste séchait très rapidement. Autrement dit, la gestion des qualifications n’était pas évidente et réclamait une concentration extrême sur peu de tours.

Pascal Gibon a parfaitement maîtrisé la situation en signant un très satisfaisant 12ème chrono dans la catégorie  »Amateurs ». Mon tour venu, je m’élançais sur une piste dont la surface très glissante, j’ai attendu longtemps avant de pouvoir disposer d’un tour clair. Dès que ce fut le cas, je signais le 5ème chrono et eu égard aux conditions, j’étais pleinement satisfait », estimait Jean-Philippe peu avant le départ de la première course du week-end.

Pascal Gibon s’élance donc de douzième position pour la course 1, et réalise un excellent début de course en se hissant au 8ème rang avant de passer le relais à Christophe Bourret qui terminera son relais en 7ème position.

 »J’ai alors pris le volant et gagné rapidement une place supplémentaire » raconte Jean-Philippe Belloc.  »Pour autant, cette situation sera de courte durée. Pendant le changement de pilotes, ma voiture a été chaussée des pneus montés pour Pascal Gibon en début de course et j’ai beaucoup de difficultés à suivre le rythme de mes adversaires équipés de gommes plus fraîches. Au final, nous terminons en 8ème position de la course 1. Un résultat très satisfaisant, même si j’étais déçu de ces deux erreurs qui nous privent d’un meilleur classement à l’arrivée ».

Le lendemain, Jean-Philippe Belloc prend le départ de la seconde course du week-end en s’élançant de la 5ème position sur la grille :  »J’ai manqué mon envol, car j’ai accéléré un peu trop tôt lors du départ lancé. Du coup, j’ai dû lever le pied de l’accélérateur pour ne pas heurter la voiture devant moi. Or, c’est pile à cet instant que le départ a été donné. Plusieurs concurrents me doublent aisément et j’arrive au premier freinage en 12ème position. Je réussis à redoubler deux voitures dans le premier virage. Puis, trois concurrents s’accrochent devant moi, ce qui me permet de boucler le premier tour au 7ème rang. Après avoir repris une place supplémentaire, je roule à un bon rythme et me maintiens longtemps au 6ème rang. Malheureusement, je vais mettre une roue sur du gravier pour quelques centimètres et être obligé d’élargir ma trajectoire pour éviter de partir en tête-à-queue. Une erreur qui me coûtera une place… Je termine mon relais au 7ème rang… »

Christophe Bourret s’installe ensuite au volant et réalise un excellent relais qui place la Ferrari n°10 en 6ème position. Puis, vient le tour de Pascal Gibon qui, malgré une performance très solide, ne pourra résister au retour de Fabien Barthez équipé de pneus neufs. Au final, l’équipage quitte le circuit du Val de Vienne avec une 8ème place (course 1) et une 7ème place (course 2). Soit le meilleur résultat d’ensemble depuis le début de saison qui témoigne de la progression réalisée par le trio qui débutait dans ce championnat.

En attendant la prochaine manche du GT Tour, Jean-Philippe Belloc et ses équipiers se retrouveront aux 24 Heures de Spa (21-26 juillet) où ils accueilleront un 4ème pilote en la personne de Philippe Polette. Une course mythique, longue et éprouvante, où s’affronteront également les équipes officielles Audi, Bentley, BMW, Mercedes…

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *