RALLYCROSS : HONTEUX !!!!

Le week-end n’était pas si mal parti. Lors des essais du samedi matin Cyril était même crédité du meilleur chrono.

Dans des conditions très humides et changeantes lors des manches qualificatives du samedi après-midi et dedimanche matin, Cyril en quête de motricité dans les phases de départ sortira 2, 7, 8, et 3  ce qui lui vaudra une cinquième au classement intermédiaire avant les phases finales.

Crédit photo : Pics-Motorsport.com
Crédit photo : Pics-Motorsport.com

Dans sa demi-finale d’où il s’élance troisième, il arrive à pointer très rapidement son nez en seconde position dans le pare-choc arrière d’Andréa. « J’ai pris le joker un tour trop tard, dommage j’étais en mesure d’emporter cette course » regrette Cyril après l’arrivée.

Crédit photo : Rallycross France - Adecom
Crédit photo : Rallycross France – Adecom

Lors de la finale, c’est là que tout ce gâte « Mon départ à été correct. J’ai gardé ma troisième place derrière Andréa et Laurent. Tout bascule (c’est le cas de le dire NDLR) dans le troisième tour. D’abord Andréa (N°123)  fait une petite faute et Laurent en profite pour prendre le commandement. Dans le droite suivant que l’on aborde à fond de six Andréa tente l’impensable. Il se jette à l’intérieur et forcement cela ne passe pas. Il heurte le rail et par ricochet m’expédie hors piste où je finis ma course après avoir tapé un mur de pneus, là en protection  d’un pylône électrique ».

Ce qui désole Cyril, dont le choc à fort endommagé sa Twingo, et ses cervicales, c’est qu’Andréa est coutumier du fait, à tel point qu’Adeline Sagnier à quitté la discipline fatiguée de ces actes non sanctionnés. Ce dimanche encore Andréa sort vainqueur blanc comme neige mais hué par le public.

L’accrochage de l’intérieur…

L’accrochage de face à partir de 1 minute 40…

 

Le phénomène a évoqué jusque dans les colonnes de Ouest-France ce lundi 30 juin (morceau choisi) « Cela fait beaucoup mais qu’est ce qui peut bien immuniser le pilote du DA Racing face à cette avalanche d’incidents ? D’aucun diront que Dominique Dubourg,  Team manager du DA Racing, mais aussi président de la commission rallycross de la Fédération Française de Sport Automobile n’est pas étranger à la situation. Un raccourci facile. Il y a tout de même des choses étranges dans une discipline qui pourtant ne manque pas de piquant. Plutôt virile et sanguine. Pour la sportivité, on repassera! « 

Prochain rendez vous dans quinze jours à Pont de Ruan, où l’on espère que la discipline retrouvera un peu de discipline …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *