ROSIERS > MOUNIC 257KM : ON L’A FAIT !!!!

À la base ce défi, je me l’étais lancé à moi même. Puis est venu l’idée du tandem. Au final cela a été une belle aventure collective, dans laquelle chacun a contribué à la réussite du projet, dont voici les séquences…

ROSIERS > LARCHE (72,2 km /KM 72) – Tandem avec Philippe

Départ retardé à 6h35, la pluie a cessé depuis quelques minutes… La route est trempée on s’élance…

Nous avons à peine 7 1km et un arbre tombé dans la nuit entrave notre route…

On dévale à fond la caisse dans la campagne corrézienne… La route est toujours trempée et du coup le postérieur de Philippe aussi… Pose photo au village de Corrèze, où l’on découvre une improbable épicerie qui fait également funéraires…

En approche du premier point de rendez-vous, appel à Michel pour savoir si il est en place… En fait, il n’a pas pris la route… Philippe prolonge son run d’une trentaine de kilomètres et établi son premier record personnel « plus longue distance couvert d’une seule traite »

LARCHE > AZERAT (24,5 km /KM 96) – Tandem avec Michel

Michel découvre les joies du tandem… Le run est court… On garde un bon rythme sur une portion bien roulante …

AZERAT > ROUFFIGNAC (19,3 km /KM 116) – en solo

J’enfourche mon vélo en solo pour une portion à fort dénivelé… Je passe le cap des 100km au cœur de la côte de Thenon. J’en bave et voilà Cyril qui s’invite depuis la Suède via WhatsApp. Encouragements sous forme de textos, imoticones, et même messages vocaux, le temps passe plus vite… J’arrive à Rouffignac pile poil en même temps que les filles (Sandrine, Naïs & Nelly ) qui se sont trompées de chemin et on fait presque le tour complet du département… Petite pose sandwichs et ça repart…

ROUFFIGNAC > LAMONZIE MONTASTRUC (44,8 km /KM 161) – Tandem avec Sandrine

La portion est plutôt descendante avec quelques bosses… la route de campagne est très agréable… mon genou droit commence à chauffer… Les kilomètres commencent à compter…

A l’arrivée je décide de faire une petite pose avec micro sieste…

LAMONZIE MONTASTRUC > ST ANDRE ET APPELLES (38,5 km /KM 200) – Tandem avec Naïs

Désolé ma fille, mais ce run était la moins fun… Au menu de cette portion plutôt plate aux environ de Bergerac des lignes droites interminables… Naïs à son tour établi un record personnel « plus longue distance couvert d’une seule traite »… Mon genoux droit me gène de plus en plus…

ST ANDRE ET APPELLES > SAUVETERRE (31,8 km /KM 232) – Tandem derrière Philippe

Il reste 60 km… Mon genoux est un soucis… Mais il n’est pas question de renoncer si près du but, même si le pire reste à faire… J’avais prévu de couvrir cette portion en solo. Philippe insiste pour que l’on partage l’effort sur le tandem… Il prend les commandes… je m’installe derrière…

Michel nous accompagne en solo…

Michel, 77 ans & 77km ce jour…

Nous voila partie à l’attaque des « montagnes russes » des coteaux de l’appellation « Entre deux mers »… On en bave dur… Par moment, pour soulager mon genoux je pédale qu’avec ma jambe gauche… Chaque sommet de côte découvre une descente vertigineuse avec à l’autre bout de la ligne droite le sommet à atteindre, qui est plus ou moins au même niveau que notre point de départ… Déprimant… Avec Philippe on s’avouera plus tard dans la soirée avoir chacun de son côté pensé quelque fois à mettre pied à terre… Mais nous avons chacun de notre côté serré les dents… et atteint Sauveterre de Guyenne… Mon genoux va pas plus mal, et le gauche de Philippe est en feu …

SAUVETERRE DE GUYENNE > MOUNIC (26,1 km/ KM 257,6) – Tandem avec Michel puis Philippe

Dernier run… Il reste quelques toboggans à dévaler et remonter… Saint Laurent du Bois… Saint André du Bois… et enfin Pian sur Garonne avec un dernier descente vers Langon (ma ville natale)… Là on affole le compteur qui affiche la pointe de la journée à 70,9… A Saint Macaire Philippe remonte derrière… Il ajoute à son compteur perso 6 km qui son 110… C’est son second record personnel du jour « plus longue distance couvert en une journée : 110 KM !!! »

Il est 20:45 nous atteignons notre but, le Quartier de Mounic (commune de Fargues de Langon) où résidait à l’époque mes grands parents. Le voyage aura duré au total 14:13 poses comprises, pour 257,6 Km et 12:15 en selle soit un moyenne horaire de 21 Km/h… Ceci représente à une fréquence moyenne de pédalage de 70 rotation par minute quelque 50 000 coups de pédales… ceci explique l’échauffement de nos genoux…

Une fois le tandem remballé dans la remorque direction chez TITA où l’on s’est régalé autour de spécialités régionales et d’une entrecôte mémorable…

Je sais la viande rouge c’est pas idéal après un tel effort, mais c’est tellement bon… Philippe et moi avions beaucoup de mal à plier les jambes tant nos genoux brûlaient… Le plus dur restait pourtant à faire… Gravir l’escalier qui nous menait à l’étage vers nos chambres respectives… Eh bien vous me croirez si vous voulez… On a dormi comme des bébés…

3 commentaires

  1. Sacré périple qui montre bien votre ténacité dans l’effort ! Un Grand Bravo à tous !

  2. mention spéciale pour le vétéran qui ne lâche rien…..comme en politique !!!!

  3. Moi j’ai souffert rien qu’en lisant le compte rendu…
    Comment disait Coluche : que c’est dur le vélo, il faut être c*** pour faire du vélo et bien c’est pas de ma faute si c’est les Belges qui gagnent !!! mais c’était une autre époque.
    En tout cas bravo pour aller au bout de tes rêves et un grand merci pour nous avoir entrainé dans tes rêves car je n’aurais peut être pas fait grand choses sportivement parlant.

Les commentaires sont fermés.