RPS 24H : STOPPÉ NET À LA MI-COURSE

Sur le papier l’homogénéïté de l’équipe n’était pas gagnée (voir post précédent), et en piste grâce à une excellente communication entre les six pilotes, l’échange d’expérience et l’expertise des pros, rapidement les chronos de la #183 était vraiment dans le coup. Bien sûr Steven et Cyril étaient plus vite. Par moment même dans le tempo de la tête de course.

À la mi-course tout laissait présager un top 10, quand un crash stop net la belle aventure

Le cap de la 13ème heure de couse venait d’être franchie. Les relais s’étaient enchaînés sans anicroche. Cyril dans son dernier run s’était payé le luxe de dépasser la tête de la course. Un point détaillé sur le nombre de relais que devrait effectuer les équipages devançant le Team PILOTES by THIEBE laissait envisager de rentrer dans le top 10…

Et patatras.

« Dans  le 10ème tour de mon troisième relais » nous confie Fred alors au volant, « je suis dans l’obscurité full gaz à la corde du premier virage, soit à 140km au compteur, quand à peine 50m devant moi un concurrent perd le contrôle de sa 208. Mon instinct me fait lâcher le pied et comme je suis en appuis, la #183 part en valse immédiatement. Je fais un 360°, puis j’entame un nouveau tour sur moi même et là un concurrent qui arrive de derrière me défonce littéralement le nez de mon auto. Heureusement je sors indemne de ce crash mais la course s’arrête là ».

La déception est bien sûr énorme. L’aventure aura été toutefois belle et forte, voilà ce que retiendra l’ensemble de l’équipe prête à relever le défi dès que l’occasion se représentera.

1 commentaire

  1. Ce sont les risques de la course que du matos c’est le principale l’important c’est que vous étiez dans le coup la prochaine sera la bonne c’est bon pour l’expérience des 24 heures bravo à vous tous bises.roland

Les commentaires sont fermés.