RX2 : CYRIL NE BAISSE JAMAIS LES BRAS …

Alors qu’à l’issue de la troisième manche il n’était pas en position de se qualifier, là où bien d’autres auraient été abattus, Cyril s’est transcendé. Il remporte la quatrième manche, puis sa demi-finale en partant troisième sur la seconde ligne, et s’impose en finale.

« Mon week-end a vraiment été dur à gérer, mais j’ai rien lâché. Je repars de Belgique vainqueur, et en tête du championnat, c’est bien là l’essentiel » nous confiait Cyril après sa victoire.

Retour sur le premier round du RX2

Cyril nous avait annoncé vouloir mener de bout en bout, et vendredi pour seulement 96 millièmes de seconde il doit se contenter du troisième chronos de la catégorie. « C’était contrariant, mais pas de quoi m’empêcher de dormir… » s’amusait t’il.

Samedi matin lors de la seconde séance d’essais libres, le français  du Team Olsbergs MSE remet les pendules à l’heure en se montrant le plus rapide.

Dans la manche 1, première alerte « Pour les manches qualifs, nous nous élançons cinq de front. Au départ je me fais littéralement prendre en sandwich par mes deux voisins de grille et je sors 3 … « 

« Puis Au moment de prendre mon joker j’ai un temps d’hésitation. Au final je suis crédité du 6ème temps global c’est franchement moyen. » Ce classement va lui valoir de s’élancer de la pole de son groupe en manche 2 « Ça va le faire » annonce t’il avant de partir en pré-grille.

La manche 2 sera de très courte durée. « Mon départ n’est pas top, et au premier virage je me retrouve coincé par mes concurrents face au mur de pneus qui matérialise la corde. Là, je détruis mon auto et reste sur le carreau »  Le coup est dur mais Cyril digère vite, joint dans la soirée, il n’a qu’un objectif repartir à l’attaque et s’imposer dans les deux dernières manches.

La nuit sera courte pour les mécanos qui remettent en état la RX2 de Cyril. Au warm up du dimanche matin Cyril valide sa machine avec le second chrono de la séance. Hélas le capteur de pression d’huile va s’avérer défectueux dans la manche 3. « Ce défaut a bridé mon auto, qui s’est mise en mode sauvegarde, limitant mon régime moteur à 4000 tours. Je me suis trainé quatre tours durant… »

La situation devient préoccupante, car seule les 12 premiers à l’issue des manches vont en finale. À ce moment du week-end il est classé 16ème… Mais Cyril ne baisse jamais les bras. Il s’impose dans la dernière manche et se hisse sixième au cumul des manches.

La suite sera de la même veine, en demi-finale une victoire logique lui vaut de s’élancer en première ligne extérieure de la finale.

Cette ultime course sera plus tendue « Mon envol a été  bon, mais au premier virage je me fais lourdement percuter à l’arrière ce qui me donne un coup d’arrêt. Je suis troisième et perd le contact avec Simon OLFSSON suivi de Dan ROOKE. Le rythme est fort. Je suis à distance grappillant petit à petit quelques dixièmes. Dans le quatrième tour alors je prends le joker, Simon subit une casse mécanique dans la ligne droite et Dan ne peut éviter le contact le propulsant dans le mur de pneus. Je pars à l’attaque maxi dans ce tour. ROOKE prend  son joker et je sors devant. Reste un tour et j’ai la course gagnée !!!  »

On peut dire qu’il revient de loin, mais cette victoire n’est pas le fruit du hasard mais bien celle de la détermination Cyril qui en toute circonstance ne lâche rien.

De retour à Saint Raphael lundi, il aura juste le temps de refaire ses valises pour mettre le cap vers Louiseville (USA-Kentucky) où le week-end prochain il disputera le deuxième round du GRC Lites …

2 commentaires

  1. bravo Cyril,nous sommes heureux de voir ton talent!!Ne change surtout pas !!
    ADC

  2. Bravo mon petit, j’avoue qu’en voyant les premiers résultats j’étais un peu flappi, mais comme le dit Fred ne rien lâcher c’et ta marque de fabrique. Félicitations . Grosses bises champion

Les commentaires sont fermés.