RX2 ON ICE : L’HEURE DU BILAN

Dans cet ultime rendez-vous du RX2 ON ICE, le parcours de Cyril s’arrête au stade de la demi-finale. Loin d’être frustré, il tire un bilan très positif de cette campagne nordique.

« Ce fut une expérience très enrichissante. J’ai découvert une surface inconnue pour moi et  je suis très satisfait d’avoir pu décrocher un podium. Les pilotes scandinaves sont exceptionnels sur la glace. En tant que pilote mais aussi qu’instructeur de pilotage je suis impressionné par leur niveau et leur capacité dans ces conditions de glisse. Il est vrai que la neige fait partie de leur culture. Ils roulent depuis tout petit sur ce type de surface. Pour moi c’est tout le contraire. En kart et ensuite en monoplace la glisse à toujours été un élément à bannir. Lors de ces quatre courses j’ai été contraint de sortir de ma zone de confort et, c’était important pour moi de travailler durant les courses en position de chasseur. Voilà pourquoi j’ai quasiment pris systématiquement le joker au premier tour. Lors de la saison 2018, en SUPERCAR je vais surement être amené à rouler dans cette position, c’était un bon poste d’observation et cela m’a permis d’apprendre énormément, notamment dans le domaine de la maitrise de mon véhicule dans les situations extrêmes et elles n’ont pas manquées. C’était la meilleure école pour me préparer à affronter le plus haut niveau. »


Retour sur l’épreuve :

Joint après les essais libres Cyril n’est pas franchement positif « C’est définitivement pas ma discipline » lâche-t’il suivi d’un « faut que je retrouve la motivation ». La motivation reviendra naturellement une fois sur la grille de la première manche. « Mon départ n’a pas été top, je sors troisième ou quatrième. La vitesse était là, avec un bon ressenti, mieux qu’aux essais. La piste est très technique, très courte, les murs de neige très proches. C’est donc très compliqué. Je termine quatrième, c’était assez fun. Maintenant, j’ai rien à perdre alors je profite et j’engrange de l’expérience ».

Dans la manche 2 Cyril prend un bon départ, mais se fait percuter par l’intérieur au premier virage. « Après le joker, j’étais dans un faux rythme, j’améliore mon chrono au troisième et dernier tour. Je suis toujours en galère dans le premier virage qui est très difficile. Je finis à la quatrième place et reste dans le coup pour une qualif en demi-finale » 

Lors de la manche 3 Cyril fait la course pour son team « Cette manche s’est plutôt bien passée, l’objectif était de protéger Oliver Eriksson qui est en tête du championnat. Je prends un bon départ, alors que lui se fait percuter au premier virage. Je le laisse passer dans le dernier tour. J’étais deuxième et au final je me classe troisième. C’est suffisant pour passer en demi-finale. »

Cyril s’élance de la 5ème place, en dernière ligne. « Je prends mon meilleur départ de toutes mes courses sur glace. Je tente de faire tout l’extérieur au premier virage et ça passe. je suis troisième et me jette directement dans le joker, j’en sors cinquième. Je cravache, mais malheureusement je ne réussis pas à refaire suffisamment mon retard pour me qualifier en finale. Je suis un peu déçu, mais j’ai apprécié la bagarre en piste et finis ma dernière course en RX2 avec le sourire. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *