RX2 ON ICE : UNE ÉPREUVE À VITE OUBLIER

La  déception était palpable dans le timbre de voix de Cyril, « Malgré une belle progression entre le warm-up et la troisième manche, je n’accumule pas assez de points pour passer en demi-finale. » à la pause déjeuner la course était finie pour lui. L’après midi à Hölje a été interminable.

La clé de la discipline, est sans discussion la phase de départ…

Retour sur l’épreuve :

Manche 1 : Après un warm-up difficile Cyril aborde cette première manche avec un peu d’appréhension. « Mon départ est pas bon, je sors trop large et tape le mur de neige à l’extérieur du premier virage… j’arrive à repartir, je passe directement par le joker, puis petit à petit je refais mon retard sur le quatrième. J’avais pris trop de retard pour espérer quoi que ce soit. » un peu ébranlé Cyril ajoute « il faut que je me remette en question,  trouver les bonnes solutions pour améliorer mon départ, et la motivation pour revenir dans le coup et ça devrait le faire »

Manche 2 : Même si il n’est est pas complètement satisfait de lui, il y a un vrai mieux dans la phase de départ de la manche 2. N’étant pas aux avants postes Cyril plonge directement dans le Joker. « Cela me libère pas mal, je roule sur un bon rythme, et améliore mon meilleur tour en course, ça commence à rentrer. Reste le dernier virage dans lequel j’ai encore des difficultés. » classé 3ème de cette manche il ajoute « C’est positif, il faut que je continue sur ma lancée pour pour pouvoir sauver ma place en demi-finale dans la manche 3″.

Avec essuie-glaces la position de second est dure à tenir, alors sans…

Manche 3 : L’envol est bon, et le joker pris au premier tour. « Je suis troisième et part en chasse des deux premiers. J’arrive à faire un beau dépassement du second dans le virage qui suit sa sortie de joker. Je remonte sur le premier. Quand il sort du joker je suis très proche, et là mes essuie-glaces tombe en panne. Je ne vois plus rien. J’heurte un mur de neige à l’extérieur d’une courbe rapide, et reste la planté. » Cyril ne finira pas la manche, marque de petits points et n’accède pas aux demi-finales.

Même si au long de la matinée la progression était là, et fut saluée par Andreas Erickson, le boss du Team OMSE, qui avait endossé le rôle de spoter de Cyril,  quand on est compétiteur une telle aventure est dure à encaisser…

Les deux semaines qui nous séparent du round 3 du RX2 on ICE seront les bienvenues pour une bonne digestion…

LAISSER UN COMMENTAIRE

2 commentaires

  1. Cher Cyril nul doute qu’avec ton tempérament de gagneur tu va vite te retrouver aux avant poste.

  2. Une petite défaite peut cacher une grande victoire, et comment pourrait on progresser sans contre performance ? Enfin c’est mon analyse. Bonne continuation.On continue à te soutenir champion.J

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *