24H DU MANS : 18H (3 heures de course)

Juste après avoir débuté son run, Vincent a été victime d’un léger problème mécanique qui l’a obligé à s’arrêter sur la piste. Heureusement, il a su identifier l’origine : il s’agissait d’une durite d’essence débranchée. Après avoir corrigé la petite panne tout seul, il a pu repartir. « Le kart est très performant, se réjouit-il. Nous avons beaucoup progressé par rapport à l’an dernier. Nos performances sont proches de celles des meilleurs. Je me suis appliqué à préserver le matériel en évitant les vibreurs et en assurant mes dépassements ».
Vincent a dû passer à la pesée officielle vers la fin de son relais. Etant parmi les premières équipes à s’être arrêtées, le classement actuel ne reflète pas vraiment la réalité. Tout se normalisera dans quelques heures.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

1 commentaire

  1. salut a tous la route est encors longue et la nuit aussi il faut menager le mastos et les hommes bon courage a vous et puis merde le drapeau a dammier est encors debout
    roro qui pense a vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *