6H DU CENTRE A MER : BILAN POSITIF

C’est un résultat positif que l’équipe Cofely-Ville de Bandol a ramené des 6 Heures du Centre disputées sur le circuit de Mer. Au sein d’un peloton au niveau toujours aussi relevé, une dix-septième place finale sur trente quatre, et surtout peut-être une course sans incident majeur ont redonné du baume au cœur à la structure varoise.

Fifi, Florian, Sandrine, Christophe, Frédéric
Un sans faute à Mer pour Fifi, Florian, Sandrine, Christophe et Frédéric

Fred, Sandrine, leur nouvel équipier Florian côté piste assistés de Fifi et Christophe côté stand ont réalisé un véritable sans faute.

Après des chronos le plaçant en vingtième position sur la grille, le kart numéro 83 se retrouva au dix-huitième rang après un peu plus d’une heure de course. Ceci au terme d’un relais initial  réalisé par un Florian plein de tonus. Fred, puis Sandrine allaient effectuer eux aussi des premiers relais sans encombre. Le rythme était donné, le chassis Exceed se révélant facile à piloter.

A mi-course, au terme de la troisième heure, le sourire était de rigueur. A preuve, le péromptoire « Ca baigne ! » prononcé par Fred. D’autant plus que l’ambiance dans la structure du Team Pilottes était toujours aussi conviviale. Le traçé de la piste du Loir-et-Cher, composé d’une alternance quasi idéale de parties rapides et techniques, convenait à chacun des trois pilotes.

Après 4 heures 30 de course, on présageait que le team Cofely-Ville de Bandol pouvait récolter les fruits d’une course régulière. La malchance n’était pas au rendez-vous, et le tableau de marche, comme les interventions au stand se sont déroulées de la meilleure des façons.

A 21 heures, alors qu’il restait une heure de course, Fred passait le volant à Sandrine pour l’avant-dernier relais. Grâce à la régularité de Sandrine, les varois figuraient toujours dans le Top 20. Tout restait possible et il y avait des places à gagner car les adversaires les plus directs n’étaient qu’à une poignée de secondes.

L’abattage final fut le fait de Florian, excellent pour une première course au volant du kart 83. Le final fut parfait, puisque, toujours vingtième en entamant la dernière heure, nos trois varois terminèrent en boulet de canon pour regagner encore trois places dans les ultimes soixante minutes. Voilà de quoi effacer définitivement la déception des 24 Heures du Mans au cours desquelles tout semblait s’être acharné sur l’équipe.

Place maintenant au dernier rendez-vous du chanpionnat de France d’Endurance, à Angerville. Un double rendez-vous en fait, puisque seront disputées deux courses (2×200 kilomètres) durant le week-end. Une belle occasion pour tenter d’entrer dans le top 10 du classement final du Groupe 2. Exploit attendu.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *